Dieu Amon

Dieu Amon Ancienne Egypte

Amon : Dieu généralement associé au vent ou aux choses cachées. A Thèbes, il est devenu Amon-Rê, roi des dieux. Il faisait partie de la triade de Thébain, avec Mout et Khonsou.
Amon, dieu primitif, était déjà mentionné dans les textes des pyramides (5ème dynastie) dont l’ombre protège les autres dieux. Sa contre-partie femelle est Amémet. Il était souvent associé également à l’invisibilité. Les anciens l’ont considéré comme étant derrière et dans toutes les choses. Une divinité trop complexe pour lui donner qu’un nom ou même pour la dépeindre sous sa véritable forme. C’est pourquoi, à l’époque Amon ne portait pas de nom mais on le nommait par des phrases : « celui qui demeure dans toutes les choses », « caché de l’aspect, mystérieux de la forme » ou encore « Ba de toutes les choses ».
En tant que créateur derrière tout le cosmos, les autres divinités ne connaissaient rien de sa véritable forme. Il a été parfois dépeint sous forme d’oie du Nil. Le rapprochement avec l’oie pourrait venir du mythe de la création : l’oie qui a porté l’œuf dont la vie est venue et a désigné Amon en tant que dieu créateur.
Une autre image fréquente d’Amon le montre sous une forme humaine, avec deux grandes plumes sur sa tête, et assis sur un trône. Sa peau est bleue comme la pierre lapis lazuli, fortement prisée et semi-précieuse et il porte un « kilt » court. Dieu des dieux des égyptiens, il est vénéré à Karnak.
Il est celui qui a crée les dieux, les hommes, toutes les choses et aussi le dieu du vent. Géniteur du roi, c’est lui qui l’installe sur le trône. Né de rien dans une petite bourgade, Amon n’a ni père ni mère. Son nom signifie caché même s’il est le maître de l’univers. Ce sont les prêtres de Thèbes qui donnèrent à ce dieu local, une dimension unique en l’associant à d’autres dieux : Amon-Rê, Amon-Min. A Thèbes, il a pour épouse la déesse Mout avec laquelle il eu un fils, Khonsou. Le clergé thébain, par un jeu d’influence et de luttes de pouvoir, a peu à peu imposé son dieu face aux autres dieux de la création apparus dès le début (Rê, Ptah…).
Amon est représenté sous la forme d’un homme portant une couronne à hautes plumes ou avec une tête de bélier (animal sacré d’Amon). Son culte est omniprésent non seulement à travers les temples qui lui sont dédiés mais aussi à travers les fêtes célébrées, notamment la fête de l’Opet. De 1351 à 1334 av. J.-C. pendant le règne d’Aménophis IV (Akhenaton), Amon sera remplacé par Aton (le disque solaire) qui s’affirme comme dieu unique. Le nom et les représentations d’Amon seront martelés dans les temples et les tombeaux. Le culte d’Amon et des autres dieux sera restauré par Toutankhamon.
Les deux grandes plumes sur sa couronne l’élevaient au rang de divinité régnant sur le ciel, et l’on disait de lui qu’il était aussi invisible que le vent.

Amon : Dieu généralement associé au vent ou aux choses cachées. A Thèbes, il est devenu Amon-Rê, roi des dieux. Il faisait partie de la triade de Thébain, avec Mout et Khonsou.
Amon, dieu primitif, était déjà mentionné dans les textes des pyramides (5ème dynastie) dont l’ombre protège les autres dieux. Sa contre-partie femelle est Amémet. Il était souvent associé également à l’invisibilité. Les anciens l’ont considéré comme étant derrière et dans toutes les choses. Une divinité trop complexe pour lui donner qu’un nom ou même pour la dépeindre sous sa véritable forme. C’est pourquoi, à l’époque Amon ne portait pas de nom mais on le nommait par des phrases : « celui qui demeure dans toutes les choses », « caché de l’aspect, mystérieux de la forme » ou encore « Ba de toutes les choses ».
En tant que créateur derrière tout le cosmos, les autres divinités ne connaissaient rien de sa véritable forme. Il a été parfois dépeint sous forme d’oie du Nil. Le rapprochement avec l’oie pourrait venir du mythe de la création : l’oie qui a porté l’œuf dont la vie est venue et a désigné Amon en tant que dieu créateur.
Une autre image fréquente d’Amon le montre sous une forme humaine, avec deux grandes plumes sur sa tête, et assis sur un trône. Sa peau est bleue comme la pierre lapis lazuli, fortement prisée et semi-précieuse et il porte un « kilt » court. Dieu des dieux des égyptiens, il est vénéré à Karnak.
Il est celui qui a crée les dieux, les hommes, toutes les choses et aussi le dieu du vent. Géniteur du roi, c’est lui qui l’installe sur le trône. Né de rien dans une petite bourgade, Amon n’a ni père ni mère. Son nom signifie caché même s’il est le maître de l’univers. Ce sont les prêtres de Thèbes qui donnèrent à ce dieu local, une dimension unique en l’associant à d’autres dieux : Amon-Rê, Amon-Min. A Thèbes, il a pour épouse la déesse Mout avec laquelle il eu un fils, Khonsou. Le clergé thébain, par un jeu d’influence et de luttes de pouvoir, a peu à peu imposé son dieu face aux autres dieux de la création apparus dès le début (Rê, Ptah…).
Amon est représenté sous la forme d’un homme portant une couronne à hautes plumes ou avec une tête de bélier (animal sacré d’Amon). Son culte est omniprésent non seulement à travers les temples qui lui sont dédiés mais aussi à travers les fêtes célébrées, notamment la fête de l’Opet. De 1351 à 1334 av. J.-C. pendant le règne d’Aménophis IV (Akhenaton), Amon sera remplacé par Aton (le disque solaire) qui s’affirme comme dieu unique. Le nom et les représentations d’Amon seront martelés dans les temples et les tombeaux. Le culte d’Amon et des autres dieux sera restauré par Toutankhamon.
Les deux grandes plumes sur sa couronne l’élevaient au rang de divinité régnant sur le ciel, et l’on disait de lui qu’il était aussi invisible que le vent.

Photo du profil de Charles Rossignol

Written by: Charles Rossignol

Fondateur du site, cet ancien photographe / rédacteur a toujours été attiré par les sites archéologiques et les civilisations antiques. Après avoir réalisé quelques livres, magazines (dont World Géographic, Mer et Océan, Voyager), il fonde les sites internet Pressvoyages, racheté par Easyvoyage (ou il a travaillé pendant 6 ans), Visite Malte, etc... Il poursuit son travail avec Visite Egypte.com dont il est le concepteur/fondateur avec en ligne de mire : les pyramides, les temples et les maisons nubiennes, sans oublier les incontournables felouques.

No comments yet.

Leave Your Reply


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Visite Egypte

Bienvenue sur Visite Egypte, un endroit où l’on essaye d’inventer un multi média dédié à l’Egypte. C'est un lieu où se croisent journalistes professionnels et amateurs amoureux de l’Egypte.

Notre souhait, certes ambitieux, est de devenir, avec votre aide, une référence pour tous ceux qui aiment ou désirent se rendre en Egypte. Enfin, pour tous ceux qui nous liront, nous espérons partager avec eux notre passion pour l'Egypte.

Remerciements

Nous tenons à remercier içi toutes les personnes qui ont collaboré à la réalisation de l'ouvrage Voyage au fil du Nil et au site visite Egypte.

En particulier :

Son Excellence
Monsieur Hatem Seif El Nasr

Ancien Ambassadeur d'Egypte en France

Monsieur Karim Wissa,

Ancien Diplomate Ambassade d'Egypte en France
Ancien Chef de la mission commerciale France Egypte, que nous avons l'honneur d'avoir pour ami.

Autre site

Log-étudiant.com est un site internet multi-services, complètement indépendant, consacré à la recherche de logements étudiants en France.
Trouver son logement étudiant