Pharaons venus d’Afrique

Pharaons venus d’Afrique

Le 11 janvier 2003, la mission archéologique de l’Université de Genève à Kerma (Soudan) dirigée par Charles Bonnet, mettait au jour, dans l’un des temples de la ville égyptienne de Pnoubs (Doukki Gel), au sud de la troisième cataracte du Nil, une fosse renfermant sept statues monumentales en granit, brisées intentionnellement. En excellent état de conservation, elles représentent les deux derniers pharaons de la XXVe dynastie (d’origine nubienne) qui régnèrent sur l’Égypte et la Nubie, et les trois premiers souverains de la dynastie napatéenne. Cette découverte intervenait dans la ville nubienne de Kerma et son immense nécropole, refondée par les Égyptiens au début du Nouvel Empire, lors de leur conquête de ce territoire.

C’est dans le temple reconstruit par Akhénation, sous le sol d’une pièce datant de la fin du VIIe siècle avant notre ère que fut aménagée une cachette contenant plus de cinquante fragments en granit. Assemblés, ils reconstituent sept statues royales de très belle facture qui modifient complètement notre vision de l’art de cette période. Sans doute exécutée par un artiste égyptien, la statue colossale de Taharqa compte parmi les chefs-d’œuvre de la sculpture universelle. Les deux effigies de son successeur, Tanoutamon, le dernier roi nubien ayant régné sur l’Égypte, fournissent les seuls portraits en ronde-bosse qui soient conservés à ce jour de ce souverain. Le style des autres statues n’est plus strictement égyptien, bien qu’une partie des regalia (attributs du pouvoir) reste empruntée à la monarchie pharaonique. Les sculpteurs n’en montrent pas moins un talent impressionnant et totalement méconnu à ce jour.

Entièrement inédit, très illustré, le livre passionnant de Charles Bonnet et Dominique Valbelle retrace à la fois l’épopée de ce royaume méconnu, lorsque les pharaons venaient d’Afrique, et l’histoire de cette découverte qui bouleverse l’égyptologie. Il fait également le point sur les principales cachettes découvertes depuis un siècle dans les temples égyptiens, notamment à Karnak ou Louxor.

Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles lettres, égyptologue de renommée mondial, Jean Leclant a rédigé la préface de l’ouvrage.

Photo du profil de admin

Written by: admin

No comments yet.

Leave Your Reply


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Visite Egypte

Bienvenue sur Visite Egypte, un endroit où l’on essaye d’inventer un multi média dédié à l’Egypte. C'est un lieu où se croisent journalistes professionnels et amateurs amoureux de l’Egypte.

Notre souhait, certes ambitieux, est de devenir, avec votre aide, une référence pour tous ceux qui aiment ou désirent se rendre en Egypte. Enfin, pour tous ceux qui nous liront, nous espérons partager avec eux notre passion pour l'Egypte.

Remerciements

Nous tenons à remercier içi toutes les personnes qui ont collaboré à la réalisation de l'ouvrage Voyage au fil du Nil et au site visite Egypte.

En particulier :

Son Excellence
Monsieur Hatem Seif El Nasr

Ancien Ambassadeur d'Egypte en France

Monsieur Karim Wissa,

Ancien Diplomate Ambassade d'Egypte en France
Ancien Chef de la mission commerciale France Egypte, que nous avons l'honneur d'avoir pour ami.

Autre site

Log-étudiant.com est un site internet multi-services, complètement indépendant, consacré à la recherche de logements étudiants en France.
Trouver son logement étudiant