Abou Simbel

Ville d’Abou Simbel

Ville d’Egypte en bordure du lac Nasser, Abou Simbel est situé à 290 km d’Assouan non loing de la frontière soudanaise. On y accède en avion et également par la route, en parfait état, depuis Assouan. Abou Simbel se visite facilement à pied en une journée.

Dans l’avion qui m’emmène à Abou Simbel, je regarde par le hublot ce lac immense qui a déplacé plus de 100.000 Nubiens et englouti villes, villages et temples (autant dire toute la culture nubienne). Entre 1963 et 1970, quatorze édifices furent sauvés au prix d’un travail titanesque. Abou Simbel est le plus fameux d’entre eux. Il semble toujours avoir été là, hiératique au milieu du désert, loin, bien loin de Thèbes, la capitale des pharaons située à quelque 1.000 km plus au nord. Difficile de réaliser que l’emplacement initial du temple d’Abou Simbel se trouve 65m plus bas sous les eaux et que chacun des colosses de 20 m de haut a été découpé et remonté bloc par bloc. Ramsès II, le génial bâtisseur, n’aurait pas renié une telle performance. Ses quatre statues gigantesques le représentent toujours serein, portant barbiche postiche, nemès et pschent -les attributs de son rang- face au soleil couchant.

Sa mère, la reine Touy, sa femme Néfertari et sa fille Méritamon semblent se blottir entre les jambes immenses du pharaon protecteur et guerrier comme aiment à le rappeler les fresques gravées sur les murs intérieurs du pronaos. Le soleil lui-même participe à la toute puissance du roi. Les 20 février et 20 octobre, dates de naissance et de couronnement de Ramsès, ses rayons traversent le temple jusqu’au sanctuaire éclairant une à une les statues d’Amon-Rê, de Ramsès II et de Rê-Horakhty. Une seule reste dans l’ombre : celle de Ptah, le dieu de la mort. Ramsès, sans aucun doute, se savait immortel. La meilleure preuve : il fut lui aussi sauvé des eaux !

A savoir :

Entre 1963 et 1970, quatorze édifices furent sauvés au prix d’un travail titanesque. Abou Simbel est le plus fameux d’entre eux. Le temple semble avoir toujours été là, hiératique au milieu du désert, loin, bien loin de Thèbes, la capitale des pharaons située à quelque 1 000 km plus au nord. Difficile de réaliser que l’emplacement initial se trouve 65m plus bas sous les eaux et que chacun des colosses de 20 m de haut a été découpé et remonté bloc par bloc. Ramsès II, le génial bâtisseur, n’aurait pas renié une telle performance. Remonté lui aussi à l’identique, le temple d’Hathor consacré à la reine Néfertari, épouse du pharaon, ajoute à la magie du lieu. Bardés de colosses représentant Ramsès, ces deux temples semblent garder une porte invisible, celle de la toute puissance des pharaons face au néant, face à la barbarie d’une terre sans vie et sans espoir.

Photo du profil de Antoine Lorgnier

Written by: Antoine Lorgnier

Journaliste et photographe, il collabore à de nombreuses revues françaises et étrangères. Parcourant le monde à la recherche d’histoires et de sujets pour la presse, il se consacre aussi à l’édition de livres sur des thèmes ou des pays qui le passionnent tout particulièrement. Il a réalisé pour le site des reportages (textes et Photos).

2 Comments Added

Join Discussion
  1. clemence 18 septembre 2014 |
    magnifiques
  2. clemence 18 septembre 2014 |
    les photo sont magnifique

Leave Your Reply


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Visite Egypte

Bienvenue sur Visite Egypte, un endroit où l’on essaye d’inventer un multi média dédié à l’Egypte. C'est un lieu où se croisent journalistes professionnels et amateurs amoureux de l’Egypte.

Notre souhait, certes ambitieux, est de devenir, avec votre aide, une référence pour tous ceux qui aiment ou désirent se rendre en Egypte. Enfin, pour tous ceux qui nous liront, nous espérons partager avec eux notre passion pour l'Egypte.

Remerciements

Nous tenons à remercier içi toutes les personnes qui ont collaboré à la réalisation de l'ouvrage Voyage au fil du Nil et au site visite Egypte.

En particulier :

Son Excellence
Monsieur Hatem Seif El Nasr

Ancien Ambassadeur d'Egypte en France

Monsieur Karim Wissa,

Ancien Diplomate Ambassade d'Egypte en France
Ancien Chef de la mission commerciale France Egypte, que nous avons l'honneur d'avoir pour ami.

Autre site

Log-étudiant.com est un site internet multi-services, complètement indépendant, consacré à la recherche de logements étudiants en France.
Trouver son logement étudiant